Rôle pronostic et prédictif de réponse à l’immunothérapie.

Financement du projet de recherche
Financement : 35 000 €
Echeance du projet de recherche
Échéance : 2018
Thème du projet de recherche
Thème : Immunothérapie
Statut du projet de recherche
Statut : En cours

Dans le cancer du rein métastatique, le taux de succès aux immunothérapies est de 30% en termes de réponse tumoral sur les sites métastatiques. A ce jour, aucun facteur prédictif de réponse n’a été trouvé. L’identification d’une population LT-CD4 TH1 semble être de mauvais pronostic.

Une meilleure caractérisation de cette population (récepteurs inhibiteurs (PD-1, Tim-3, Lag3, VEGF…) nous permettra de mieux définir les patients les plus susceptibles de bénéficier d’un traitement par anti-PD1 ou apparentés dans le cancer du rein métastatique.

 

Elise NASSIF,  interne en oncologie médicale en 4ème année à Paris, est coordinatrice du projet.

Ce premier projet original répond à un véritable besoin en pratique clinique et c’est avec plaisir que je veux le mener à bien depuis que le Professeur Stéphane OUDARD me l’a confié. Je poursuis en parallèle mon internat sur Paris et vais m’arrêter un an pour faire de la recherche fondamentale en immunologie.

 
 

Tout savoir sur nos projets